Des exemples d'écarts en évaluation

Ci-dessous une liste non exhaustive des écarts qui peuvent apparaître de façon générique après une évaluation:

 

§ 4.1.4: Les risques sur l'impartialité n'ont pas été identifiés pour l'ensemble du personnel et notamment les derniers entrants.

§ 4.2.5: Absence de dispositions concernant le respect de la confidentialité au sein de l'organisme.

§ 5.5.b: la suppléance des opérateurs n'est pas assurée et aucune disposition n'est formalisée pour palier à une éventuelle absence du titulaire.

§ 5.7.a: Absence de dispositions formelles sur le processus de communication au sein du laboratoire.

§ 6.2.2: Réalisation d'essais par du personnel formé mais externe à l'entreprise sans aucune précision sur les conditions d'interventions de ce personnel.

§ 6.2.3 : Le chef de service est habilité à réaliser certains essais mais il ne pratique pas/plus depuis 5 ans et il ne peut apporter la preuve du maintien de ses compétences.

§ 6.2.5 : La formation interne de nouveaux opérateurs est formalisée mais aucune preuves quantitatives ne peuvent être montrées (pas de listing, pas de résultats comparatifs), les critères d'appréciation ne sont pas définis.

§ 6.2.6.d : Des résultats ont été envoyés par mail au client sans qu'ils aient été validés par un signataire habilité et autorisé.

§ 6.3.3 : Les essais sont réalisés dans des locaux qui ne permettent pas l'été de maintenir l'environnement imposé par la norme.

§ 6.4.5 : Le matériel n'est pas raccordé dans la plage ou il est réellement utilisé (exigence du laboratoire non formalisée sur la commande passée au prestataire).

§ 6.4.7 : Non respect des exigences d'un norme ASTM sur la périodicité des vérifications (NF EN ISO: 1 an - ASTM: 6 mois).

§ 6.4.8 : Les techniciens ne peuvent pas savoir aisément le statut de l'équipement

§ 6.4.10: l'organisme ne réalise aucune vérification intermédiaire sur les équipements concernés par la portée d'accréditation.

§ 6.4.13 : Les logiciels utilisés par le laboratoire ne sont pas identifiés ni référencés dans la documentation.

§ 6.5.1: Le laboratoire possede 2 équipements pour réaliser le même essai, mais ni dans les rapports, ni dans les dossiers, on ne sait quel équipement a été utilisé.

§ 6.5.2.a : Utilisation d'un étalon interne non raccordé et sans fiche de vie (pas de preuve de la traçabilité et du raccordement aux unités S.I.).

§ 6.6.1: L'auditeur externe, l'organisme de formation sur l'ISO 17025, ...n'est pas référencé dans la liste des fournisseurs.

§ 6.6.1: Le laboratoire qui a fait réalisé son audit annuel interne par une personne extérieure ne peut pas apporter la preuve formelle de la compétence de cet intervenant.

§ 6.6.2.b: Le questionnaire d'évaluation d'un sous traitant n'est pas disponible ou n'ai jamais renseigné.

§ 6.6.2.c: Les certificats de prestataires extérieurs comportent des erreurs de référence et/ou des dates de normes périmées.

§ 7.1.5: Le laboratoire ne mentionne nullement à son client que certains essais seront sous-traités à l'extérieur.

§ 7.2.1.2: Le personnel technique n'a pas accès à la documentation associée à leur tâches quotidiennes.

§ 7.2.1.3 : Non respect de la methode d'essai décrite dans la norme (absence de formalisation de ces dispositions dans l'instruction correspondante).

§ 7.2.1.5 : Le laboratoire ne s'assure pas de vérifier un point important de la norme d'essai qui peut avoir une influence directe sur les résultats.

§ 7.6.1 : L'instruction d'estimation des incertitudes de mesure présente des incohérences: facteur d'élargissement systématiquement pris à k=2 (absence de vérification du degré de liberté avec la formule de Welch-Satterthwaite), non prise en compte de certains facteurs influents, incertitude type exploitée comme une incertitude élargie, incertitude sous évaluée.

§ 7.6.1 : Le laboratoire fourni les incertitudes de mesures mentionnées à titre d'exemple dans les normes d'essais.

§ 7.6.2 : Le laboratoire réalise ses propres étalonnages mais n'estime pas les incertitudes.

§ 7.7.1.d: Le formulaire utilisé pour l'expression de la demande client ne prend pas en compte le souhait du client sur l'utilisation d'une méthode d'essai spécifique.

§ 7.7.2 : Aucune participation à une campagne d'essais interlaboratoires sur des essais présents dans la portée d'accréditation (dans la mesure ou ils existent).

§ 7.7.3 : L'organisme réalise lui même des essais interlaboratoires avec des laboratoires extérieurs accrédités, mais aucune exploitation des résultats n'est effectuée et le matériau utilisé ne possede aucune donnée fiable (nuance et valeur cible inconnue).

§ 7.8.2.2 : Les rapports présentent systématiquement des erreurs de retranscription (valeurs erronées, date incohérente, référence client fausse).

§ 7.8.6.1 : Le laboratoire mentionne une déclaration de conformité vis à vis d'une spécification sans documenter la règle de décision.

§ 7.8.8.3: Aucune information au client concernant les modifications effectuées sur un rapport remplacé.

§ 7.9.1: Aucune réclamation client enregistrée sur les dernières années!!!!

§7.10.1.b: Des non conformités réelles ont été classées en axe d'amélioration lors d'un audit interne, aucune action n'a été entreprise.

§ 7.11.2 : Les feuilles EXCEL utilisées pour le calcul de l'incertitude ne sont pas référencées dans la documentation ni protégées.

§ 7.11.6 : Les feuilles EXCEL utilisées pour le calcul de l'incertitude ne sont pas validées.

§ 8.3.2.b: La documentation n'est pas à jour (référence à des documents périmés ou supprimés, dont la codification a changée).

§ 8.4.2: Modalité de classement et durée d'archivage non précisé dans la documentation.

§ 8.8.2: Les audits internes du laboratoire sont réalisés sans fréquences définies.

GEN REF 11: Le site internet de l'organisme fait référence au Logo du COFRAC mais sans son N° d'accréditation.

COFRAC : Le laboratoire (évaluation initiale) ne dispose pas d'un projet de maquette de présentation de rapport qu'il émettra lorsqu'il sera accrédité.

Pourcentage de répartition de 1462 écarts rencontrés en regard des exigences