L'ISO 5725

Issue du monde des essais

Quantification de la qualité d’une méthode d’essai par des comparaisons expérimentales interlaboratoires.

- Méthodes et démarche : fascicule de documentation FD X 07-021 (Normes fondamentales.

Métrologie et applications de la statistique. Aide à la démarche pour l’estimation et l’utilisation de l’incertitude des mesures et des résultats d’essais).

Les exigences de la norme ISO 5725 pour les essais inter laboratoires s’appliquent à des techniciens habilités, travaillant dans un laboratoire agréé (ce terme est désuet aujourd’hui), avec des méthodes validées, possédant des instruments de mesure régulièrement étalonnés et vérifiés.

Les démarches pour réaliser un essai interlaboratoires sont les suivants :

Réalisation par chaque laboratoire d’un certain nombre de mesurages pour un essai donné;

Calcul de la moyenne et de l’écart-type obtenues par chaque laboratoire;

Vérification de la validité des résultats par un test de Cochran et de Grubbs;

- Le calcul du résultat moyen, de l’écart-type de répétabilité sr, de l’écart-type de reproductibilité sR ainsi que l’incertitude élargie.

La méthode reposant sur l’utilisation des essais interlaboratoires (ISO 5725) est motivée par la difficulté dans certains cas à trouver le modèle de la mesure.

Ceci étant, elle souffre de deux handicaps majeurs :

- elle donne forcément une incertitude majorée par la dispersion de l’ensemble des laboratoires et un biais à corriger si le laboratoire n’est pas centré par rapport à la moyenne des laboratoires.

- elle nécessite de manipuler les résultats des comparaisons inter laboratoires (ce qui est très lourd à réaliser, bien souvent plus lourd que de passer un peu de temps pour construire le modèle de la mesure...).

Pour ces raisons, l'approche est à éviter mais elle peut se révéler très pratique lorsqu'il est difficile d'estimer certaines composantes (essais de fatigue par exemple).