4.9 - Maîtrise des travaux d'essai non conformes

Le laboratoire doit être capable d’évaluer si les résultats obtenus (produits) et la manière dont ils ont été obtenus (processus) sont conformes ou non conformes aux critères de management de la qualité et à ce qui a été établi avec le client.

En ce qui concerne la gestion des non-conformités rencontrées, il faut :

- Que les responsabilités et les autorités soient définies pour l’adoption des mesures correspondantes, y compris la suspension des travaux, le retrait des rapports (si c’est exigé) et la reprise des travaux;

- Que l’importance de ces non-conformités soit évaluée;

- Que les mesures nécessaires (traitements et actions correctives) soient prises en temps voulu, à partir de la décision concernant l’acceptabilité ou non des résultats non conformes;

- Que l’information soit communiquée au client et que les résultats non conformes qui lui ont éventuellement déjà été fournis soient retirés; si les enquêtes montrent que la non-conformité spécifique n’a aucune influence sur les résultats, la notification au client n’est pas nécessaire.

Les responsabilités énoncées ci-dessus sont en principe attribuées au responsable qualité du laboratoire.

Des non-conformités peuvent être identifiées à divers moments et dans diverses zones d’activité du laboratoire et peuvent concerner des aspects aussi bien de gestion (systématiques) que techniques;

Dans le cas où les évaluations effectuées indiqueraient la possibilité que les non conformités rencontrées présentent un caractère systématique, le laboratoire est tenu d’engager une procédure d’action corrective.

 

Les sources d’identification possibles incluent:

- les réclamations des clients, les contrôles sur les produits et les processus, les vérifications d’étalonnage, les contrôles sur les matériaux de référence, les observations du personnel, l’examen des rapports et des certificats, les audits internes, la revue du système de management de la qualité, etc.